décembre 10, 2004

Johor Baru, retrouvailles avec la Malaysie

De Pontianak a Johor Baru, la ville la plus au sud de la malaysie peninsulaire, je n`ai pas fait beacoup de velo, mais j`ai quand meme pas mal bouge.

A Pontianak j`ai pris le bateau direction une petite ile indonesienne au sud est de Syngapour. Le bateau devait partir a midi dimanche dernier, il est arrive a 16h et est parti a 18h, ce qui m`a oblige a trainer avec mon velo dans les environs du port entre 11h du mat et 17h.
J`etais le seul touriste dans la zone et de surcoit avec un velo tout charge donc ideal pour attire l`attention.
Les premiers a me mettre le grappin dessus, les flics.
Come come...
OK je viens
et me voila au poste avec tous les flics autour de moi, m`offrant cafe, fruits et me harcelant de uestions sur mon voyage. Bien cool, ils sont d`un peu partout en Indonesie, Java, Sumatra, Sulawesi, Bali, Kalimantan, donc me racontent tous un peu d`ou ils viennent, tranquilou, dur dur le job de policier dans ce pays.
Ils me relachent apres une heure d`interrogatoire et garde mon velo sous leur protection ainsi je peux aller me ballader et trouver un petit resto pour prendre mon lunch.
C`est alors qu`un groupe de joyeux lurons faisant la fete dans une cabane a 100 metres des flics m`invitent a boire un coup (ils m`offrent un coca et un bouteille d`eau) pendant qu`ils jouent de la musique et dansent dans une super ambiance. Sympa!
Puis lunch et retour au velo pour me rapprocher du bateau qui n`est toujours pas la, mais les flics m`offrent de nouveau un cafe et des fruits, soit, comment refuser.
Apres tout ca le bateau arrive, je charge le velo et les centaines d`autres passagers montent avec des cartons et des sacs, des legumes, des fruits, des teles, des lits. Nous allons en effet faire le detour par les archipels indonesiens du sud de la mer de chine entre borneo et la malaysie peninsulaire. Deux fois par mois, cette liaison maritime reguliere est le seul lien de Sarasan, Natuna,...etc avec le reste de l`Indonesie, et le bateau est rempli de tous ce qu`on peut imaginer, a l`exception d`animaux vivants.
Je suis le seul blanc a bord, et mon velo attire l`attention, et en 52 h de mer j`ai du repeter la meme chose en indonesien a peu pres 52 fois.
Je sais super bien dire comment je m`appelle, d ou je viens, que je ne suis pas encore marrie, quelle est ma religion (en revanche je ne dis pas toujours la meme religion, j`hesite encore mais il est impensable de ne pas en avoir la bas donc j`en donne une, parfois boudhiste, parfois chretien catholique, jamais musulman, parfois vegetarien...), quel age j`ai, ou je vais, combien de temps ca va durer, que j`aime bien l`Indonesie (ce qui est vraiment le cas), que j`adore les fruits...
Apres 52h de mer, 6 enormes plats de riz, 12 sardines, 1 duriam, 2 kilos de rambutan, nous arrivons a Kijang sur l`ile de Bintan. Il est 22h, et je dois trouver un hotel pour passer la nuit. No problem, passe une bonne nuit puis rejoint Tanjung Pinang par taxi (25km mais velo casse) d`ou je prend sun ferry pour Syngapour.
1h30 apres, j`arrive sur une autre planete. Il est 13h ce mercredi 8 decembre lorsqe je decouvre ce monde digne d`une bd de fiction.
Apres s`etre promene dans Syngapour, on va trouver que la Suisse est un pays sale. C`est absolument hallucinant, je me demande s`ils ne passent pas la serpillere sur les trottoirs, pour sur ils sont balayes plusieurs fois par jour et personne ne jette jamais rien par terre.
Le metro est entierement sur le modele de la ligne 14 a paris, tout automatise, propre et climatise, les tickets sont des cartes de credits magnetiques consignees.
Dans les rues, des complexes de magazins par dizaines, des pubs pour american express et autres VISA, des ferrari et maseratti garees comme on verrait des clios dans paris, enfin tout va bien dans le meilleur des mondes.
En arrivant d`Indonesie, c`est pas une giffle que tu prends, simplement t`y crois pas.
Pour 4 millions d`habitants, il y a 22 000 taxis. Si tu tends le bras dans la rue, il y en a 3 qui s`arretent.
Tu n`as pas le droit d`avoir une voiture de plus de 10 ans, mais je n`en ai pas vue de plus de 5 ans.
48h dans ce monde a part m`ont suffit pour passer un bon moment en compagnie des canadiens qui m`hebergeaient et pour faire reparer mon velo. Je suis donc parti et je suis maintenant en malaysie peninsulaire.
Il se trouve cependant qu`une des pieces changees sur mon velo est defectueuse, je dois donc prendre le train pour Kuala Lumpur ou le meme magazin de velo que celui qui a fait les raprations a une autre succursale, j`espere qu`ils pourront faire quelque chose de bien.
En meme temps je ne me plains pas de faire un coup de train, ca va me changer.
Voilou sinon jusqu`ici tout va bien...

Posted by bidou at décembre 10, 2004 09:30 PM
Comments